apidh.eu
- 834 visites -

SCPI et crowdfunding immobilier : où placer son épargne ?

L’immobilier a toujours séduit les Français pour faire prospérer leur épargne. Ces derniers peuvent d’ailleurs y avoir accès à moindre coût et de différentes manières. Ainsi, les supports d’investissement ouverts au grand public ont fait leurs preuves en ce qui concerne leur succès auprès des investisseurs. C’est le cas des SCPI et du crowdfunding immobilier, qui font partie des deux meilleurs placements mais qui ont pourtant leur propre mécanisme de fonctionnement. C’est ce que nous allons découvrir dans cet article, afin de vous permettre de faire le bon choix, voire d’investir dans ces deux types de supports pour diversifier votre portefeuille et à condition que cela corresponde à votre profil d’investisseur.

Femme, Portable, Bureau

Les points communs pour ces deux solutions de placement

Sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) et crowdfunding immobilier font, tous deux, appel au grand public pour réunir des fonds. Pour les SCPI, ceux-ci sont destinés à acquérir un parc d’immeubles diversifiés. Pour le crowdfunding, la collecte réalisée va servir à financer un programme immobilier dans la construction ou la rénovation.

Le ticket d’entrée est également accessible à tous, dans les deux cas. Pour les SCPI, le prix le plus bas de la part est de 180 euros. Certaines SCPI sont accessibles à partir de 200 euros à 1 000 euros. Quant au crowdfunding, le prix minimal de la souscription est de 1 000 euros.

Du point de vue fiscalité, les revenus perçus de la SCPI de même que le remboursement du prêt et les intérêts générés par le crowdfunding sont imposés au même titre que les revenus fonciers. Ils sont alors fiscalisés suivant le barème classique de l’IR et sont également imposés aux prélèvements sociaux. Quant aux gains, ils sont imposés suivant le régime de la plus-value immobilière.

Les points communs s’arrêtent à ce niveau ; nous verrons par la suite ce qui distingue chacune de ces deux solutions destinées à faire croître votre épargne.

 

Les SCPI pour devenir propriétaire et percevoir des dividendes réguliers

Lorsque vous souscrivez à des parts de SCPI, vous devenez propriétaire d’un ensemble de biens immobiliers, tout comme les autres investisseurs porteurs de parts. Vous percevez alors régulièrement les loyers de la mise en location, en fonction de votre quote-part, et sous forme de dividendes. Vous les encaissez pendant toute la durée de la détention de vos parts – sur le long terme de préférence. C’est vous-même qui décidez si vous souhaitez conserver vos parts, les transmettre ou encore les revendre, selon vos propres objectifs patrimoniaux.

Avec les SCPI, vous avez le choix entre être pleinement propriétaire ou plutôt investir en nue-propriété. Ce, selon la stratégie de votre choix. Vous pouvez également investir de multiples manières : en direct pour profiter immédiatement d’un complément de revenus, ou via l’assurance-vie pour épargner selon la durée de votre choix.

Le rendement moyen généré par un investissement SCPI est de 4% à 6%, et la diversification du parc immobilier fait partie des principaux avantages.

 

Le crowdfunding immobilier pour rapporter un rendement élevé sur le court terme

Le crowdfunding immobilier, en revanche, permet d’investir sur seulement un type de bien immobilier – sans diversification naturelle comme dans le cas des SCPI. Il est toutefois possible d’investir dans plusieurs programmes différents pour répartir les risques. L’investisseur a le choix sur le programme qu’il souhaite financer.

L’investissement est réalisé sous forme de prêt qui sera remboursé à l’achèvement du projet, soit sur 2 ans à 4 ans. Ainsi, ce placement se révèle intéressant pour celui qui souhaite faire fructifier son épargne sur le court terme. Le principal avantage est de percevoir un rendement extrêmement attrayant, de l’ordre de 9% à 11% par an.

Patrimoine

  1. 26 Juil. 2022Vivre à Nice655 visites
  2. 19 Mai 2022Achat et location par une agence immobilière en ligne327 visites